Nord-Kivu : conflit à la tête de la chefferie de Bukumu : le gouvernement s’implique pour une solution durable

Au Nord-Kivu, une nouvelle commission provinciale a lancé des consultations ce mercredi, pour décanter la crise de légitimité à tête de la chefferie de Bukumu, en territoire de Nyiragongo, au nord de la ville de Goma. Trois prétendants se disputent le droit au trône à la tête de cette chefferie depuis près de deux décennies. Le ministre délégué aux affaires coutumières, Michel Mvunzi, après deux journées de travail sur cette question à Goma, est retourné hier à Kinshasa laissant au gouverneur de province la charge de guider le sondage.

Autrefois, ce conflit opposait deux prétendants au trône, Lebon Bigaruka, détenant un arrêté signé par le ministre de l’intérieur de l’époque Emmanuel Shadari, du février 2018, et Jean Bosco Butsitsi suspendu par le gouverneur en mars 2016. Mais depuis 2017, un autre prétendant à ce trône, Isaac Butsitsi brandit aussi son arrêté signé par un ancien autre ministre de l’intérieur Evariste Boshab lui reconnaissant le droit au même trône.

Pendant son séjour à Goma, le ministre délégué aux affaires coutumières, Michel Mvunzi, a eu des consultations avec les trois prétendants. A son retour, hier à Kinshasa, il a laissé au gouverneur la supervision de la suite du sondage. Mais jusque-là, d’autre observateurs, doutent que les trois prétendants au trône accepteront facilement les résultats de ces consultations coutumières dans un conflit qui a déjà pris une connotation ethnique.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner