Nord-Kivu : la route Mbau-Kamango toujours interdite à la population

La fréquentation par la population civile de la route Mbau-Kamango, n’a jamais été autorisée, ni par les FARDC ni par les autorités politico-administratives de la province du Nord-Kivu, réagit le porte-parole militaire intérimaire du secteur des opérations Sokola1, le lieutenant Anthony Mwalushayi  ce jeudi 17 septembre à Radio Okapi.

Selon le lieutenant Anthony Mwalushayi, cette mesure reste de vigueur, du fait de l’insécurité causée par les rebelles ADF et des opérations militaires en cours sur cet axe. Au début de cette semaine, un motard a été encore tué sur cette route, a-t-il informé.

 « Jusqu’aujourd’hui, l’armée FARDC et le secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord n’ont jamais autorisé l’utilisation de cette route par la population de Beni. Il y a l’insécurité, il y a des travaux qui se font sur place par notre génie militaire et aussi il y a des opérations de lutte contre des ADF qui sont engagés chaque jour sur la route Mbau-Kamango. Jusqu’aujourd’hui, la mesure n’est pas encore levée. Et ce n’est pas l’armée qui doit communiquer pour lever cette mesure. Il appartient à l’autorité politique provinciale qui va se prononcer en consultation bien sûr avec l’armée parce qu’il y a toujours communication permanente entre l’armée et les autorités politiques », a-t-il déclaré.

Le lieutenant Anthony Mwalushayi a demandé à la population de ne pas fréquenter la route Mbau-Kamango jusqu’au moment où l’autorité va donner le ton d’utiliser la route fermée, depuis bientôt deux ans.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner