Nord-Kivu : la société civile de Rutshuru demande la relocalisation des ex-combattants cantonnés à Rumangabo

La prise en charge des ex-combattants de Nduma Defense of Congo–Renové (NDC-R), cantonnés dans le camp de Rumangabo, pose un problème, a indiqué mardi 22 septembre la société civile locale de Rutshuru. D’après, dimanche dernier, ces éléments ont fait incursion dans le marché Kabaya, situé à environ 500 mètres du camp militaire de Rumangabo, en groupement Kisigari, et ont pillé des vivres. La société civile demande la relocalisation de ces ex-combattants et appelle le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités à ce sujet.  

Des sources locales renseignent que ces ex-combattants (NDC-R) sont venus, il y a environ deux mois de Walikale et Masisi, et se sont rendus aux FARDC. Depuis leur cantonnement au camp militaire de Rumangabo, leur prise en charge alimentaire pose un problème. 

Dimanche dernier, vers 16 heures locales, ces rendus ont fait incursion au marché à Kabaya, avec armes blanches et bâtons. Ils ont systématiquement pillé des vivres dans le marché et boutiques et ont ravagé des champs.  

Ces actes ont été condamnés par le président la société civile de Rutshuru, Jean Claude Mbabaze, qui demande leur relocalisation : 

« Nous demandons d’abord que ces gens soient relocalisés vers Kamina et ailleurs. On ne doit pas prendre les gens qui ont commis de crime, beaucoup de dégâts et les amenés au sein d’une population innocente et les abandonnés là-bas sans encadrement. Ils n’ont pas à manger et je vous dis qu’ils vivent sur le dos de la population. Les gens n’ont plus envie d’aller faire le champ parce que ces sont eux qui vont récolter, ils sont impliqués dans beaucoup de cas de kidnapping. C’est pourquoi nous demandons aux autorités de prendre leurs responsabilités ».   

Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2, major Njike, révèle que toutes les mesures sont prises pour éviter la divagation de ces rendus, estimés à plus de cinq cents, dans le camp de Rumangabo. Il souligne que le lundi dernier, le général de 34ème région militaire s’était rendu sur place à Rumangabo, pour leur apporter de la nourriture. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner