Kongo-Central : faute des juges, le tribunal de paix inopérationnel à Luozi

Le tribunal de paix du territoire de Luozi, au Kongo-Central, n’est plus opérationnel à cause de la mutation de tous les juges depuis plus de trois mois.
Selon le président de dix secteurs que composent le territoire de Luozi, Joseph Lusalemvo, jusqu’à ce jour, leur remplacement se fait toujours attendre. Seule la greffe fonctionne. D'autres départements ne sont pas opérationnels.

Même le procureur de la République près le parquet du tribunal de paix de Luozi muté n'a toujours pas été remplacé. 

Pour l'instant, la responsabilité de la justice dans les dix secteurs repose entre les mains d'un seul magistrat qui, d'après Joseph Lusalemvo, est débordé parce qu'il cumule seul les affaires coutumières, civiles et pénales. 

Pour pallier le manque criant des juges à Luozi, les OPJ essayent de travailler eux aussi mais, dans une contrée comme Luozi, où les affaires coutumières priment sur les pénales, les verdicts prononcés ne sont pas toujours satisfaisants ; d'autant plus que ces OPJ n'ont pas cette compétence. 

Les arriérés

Autre souci, c'est le non-paiement des juges assesseurs. Ils ne sont qu'au nombre de trois. Un seul est mécanisé. Mais vu son âge avance, ce dernier ne siège plus, a-t-il indiqué.

Quand le tribunal est ouvert, ses deux collègues complètent le siège en matière coutumière et civile. Mais ils affirment que depuis dix ans, ils n’ont jamais été rémunérés. Des multiples cris d’alarme sont restés sans réponse.

Il appelle ainsi le ministre de l'intérieur à résoudre ce problème pour empêcher que la population ne se fasse justice, face aux nombreux conflits coutumiers et civils que connait cette contrée. 

Les conséquences de cette paralysie de la justice sont légions. Les conflits coutumiers déchirent les communautés et des violeurs se promènent en toute liberté, conclut Joseph Lusalemvo. 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner