Nord-Kivu : pas d’engouement dans les marchés pour les préparatifs de la rentrée scolaire à Beni et Butembo

A la veille de la rentrée scolaire 2020-2021, aucun engouement n’est observé dans les villes de Butembo et Beni au Nord-Kivu. A Butembo, les vendeurs des fournitures et uniformes scolaires au centre commercial se plaignent de ne pas écouler leurs marchandises comme par le passé. Contrairement aux années dernières, même les vendeurs des objets classiques se font rares à des endroits habituels. Ceux qui sont présents invitent les parents à positiver la situation.

« Vraiment, c’est un peu difficile d’en parler parce que c’est devenu si compliqué ce dernier temps. Nous sommes là, on vient passer le temps ici même les parents ne sont pas là. Il y a juste quelques gens qui viennent pour les visites et peuvent acheter deux uniformes ou trois ça se passe comme ça », se plaint une vendeuse.

Elle rappelle que l’année dernier, son commerce s’était bien déroulé. Elle se dit même disposée à proposer des prix abordables qu’elle invite à acheter les objets classiques pour leurs enfants.

« Moi je pense que c’est à cause du retard qu’on donne pour l’école ça serait mieux si on commençait au 9e mois (septembre). Je demande aux parents de venir pour acheter nous sommes là avec un prix abordable parce que Lundi prochain on va commencer les cours », ajoute la vendeuse. 

Certains parents justifient ce manque d’engouement par la conjoncture actuelle, marquée par la crise de Coronavirus. D’autres par contre, parlent d’un état psychologique perturbé par le bouleversement du calendrier scolaire.

Radio Okapi a tenté en vain de joindre le directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu 2, pour les dispositifs de la rentrée scolaire, programmée pour le 12 octobre 2020.

Beni : incertitudes

Comme à Butembo, il n’y en a pas non plus d’engouement dans les marchés de Beni. Généralement a deux jours de la rentrée scolaire, en ville de Beni, les parents se ruent dans les marchés pour acheter les objets classiques destines aux enfants. Mais il n’en est rien.

Du côté des commerçants où on expose généralement ces objets sur les grandes artères en pareille circonstance, rien n’est non plus visible.

Selon les témoignages de certains parents rencontrés, cette rentrée scolaire reste hypothétique malgré la publication du calendrier scolaire.

D’autres par contre disent n’avoir pas les moyens, après plus de 4 mois de confinement suite à la pandémie de coronavirus, pour pouvoir faire les emplettes.

Les autorités de la province éducationnelle Nord-Kivu 2 disent suivre les instructions de leur hiérarchie et sont prêtes pour la rentrée scolaire de ce lundi.

Cependant, selon certains inspecteurs rencontrés et qui ont requis l’anonymat, cette instruction du ministère n’est pas accompagnée des modalités de prise en charge des enseignants. Ils font savoir que la question des « nouvelles unités » et enseignants non immatriculés n’as pas encore trouvée solution.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner