Willy Bakonga ne partage pas la vision du Cardinal Ambongo d’exclure les non catholiques des écoles catholiques

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, dit ne pas partager la décision du Cardinal Ambongo qui exige à tout enseignant d’une école conventionnée catholique, de confesser la foi catholique. « Nous sommes un Etat laïc, nous ne consacrons pas la politique de discrimination », a déclaré, lundi 12 octobre le ministre, lors du lancement officiel de l’année scolaire 2020-2021.  

Néanmoins, il promet de discuter à ce sujet avec le Cardinal pour en savoir un peu plus, estimant qu’il y aurait « beaucoup d’exagérations. »

« Peut-être qu’on a dit des choses qu’il n’a pas dit. Je vais entrer en contact avec le Cardinal je ne pense pas qu’un cardinal qui est un homme de Dieu qui rassemble tout le monde peut aller jusqu’à discriminer le secteur de l’enseignement », affirme Willy Bakonga.

Il fait savoir qu’un enseignant est « quelqu’un qui a une grande valeur et la RDC est un Etat laïc. »

« L’enseignant ne choisit pas de confessions religieuses, et il ne faut pas transplanter ça au niveau des écoles. Pour les écoles, il faut seulement avoir des enseignants compétents pour véhiculer le message et donner aux enfants de la matière, le meilleur et le maximum d’informations pour qu’ils soient utiles dans la société », conseille M. Bakonga.

Pris en charge des « NU »

Répondant aux préoccupations des enseignants relatives notamment à la paie, il dit que 58 000 enseignants nouvellement engagés, communément appelés nouvelles unités ou NU, seront payés à la fin d'octobre.

« Dans un premier temps nous avons d’abord pris en charge 58 000 enseignants nouvelles unités (NU) du primaire seront payés avec la modestie de nos recettes à la fin de ce mois Parce que vous savez que nous sommes sortis d’une situation catastrophique due à la pandémie de la Covid-19 et dès que nous aurons encore d’autres recettes nous irons vers la maternelle et le secondaire », assure le ministre.

Willy Bakonga a officiellement lancé la rentrée scolaire 2020-2021 dans quelques écoles de la capitale, notamment à l’ITI/Gombe et à l’école St François.

Il s’est félicité de cette reprise malgré, selon lui, « les réfractaires. »

S’adressant aux élèves, il leur a recommandé le port obligatoire de masque avant d’accéder en classe.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner