Kwilu : les conducteurs des taxi-motos dénoncent la tracasserie routière


Les conducteurs des taxi-motos dénoncent la montée des cas de tracasserie dans les carrefours de la police de circulation routière. Ils disent être dans l’insécurité car ils sont poursuivis même sur de petites avenues possédant ou non des documents exigés, ce qui est à la base de plusieurs accidents de circulation routière.

A en croire les conducteurs des taxis moto de la ville de Bandundu, ces genres de tracasseries s’opèrent plus dans les carrefour. Ils citent, par exemple, la place « Parquet de grande instance », le rond-point « Place de la femme », le marché office et dans certaines avenues où ils sont poursuivis par les éléments de cette police.

Ils estiment être en insécurité vis à vis de cette situation et demandent l’intervention des autorités attitrées.

Le ministre provincial en charge de l’intérieur du Kwilu, Joachim Kumarer Niet, déclare plutôt du refus par ces conducteurs de se procurer les documents de bord et d’obéir aux exigences de la circulation routière. Joachim Kumarer Niet les invite au respect de la loi et les éléments de la police à être républicains.

Le dernier cas de ce genre de tracasserie date de la semaine dernière où un conducteur de taxi moto était mort à la place parquet de grande instance, ont ajouté ces conducteurs.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner