L'UNPC dénonce les violences contre les journalistes en Ituri


L'Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) dénonce les violences dont sont victimes trois journalistes par des hommes armés non identifiés. Il s’agit notamment de vols à mains armées et de torture enregistrés depuis samedi 17 octobre à Bunia, Mongwalu et Tchomia.

Dans un entretien accordé mardi 20 octobre à Radio Okapi, la présidente intérimaire de l'UNPC-Ituri, Christine Abeditho, plaide pour la protection de ses membres dont Daniel Tibasima de la Radio Umoja de Tchomia, dans le territoire de Djugu. Des hommes armés se sont introduits dimanche 18 octobre dans son domicile. Mais ils n’ont pas commis de dégâts suite à l’alerte de la population qui a dissuadé ces bandits.

Aussi, à Mungwalu, deux journalistes ont été agressés par les militaires FARDC en patrouille. L’un d’eux, Jorkim Masumbuko de la Radio Tuungane a été grièvement blessé. Il était tabassé par ces hommes en uniforme pour des motifs inavoués, a-t-elle indiqué. Le journaliste a été dépêché à l'hôpital de Zulu pour les soins.
 

Enfin à Bunia, des hommes armés ont tenté en vain lundi 19 octobre de s’introduire dans la maison de journaliste Jacques Bazo de la Radio Merveille. Ils ont saccagé son véhicule qui était dans la cour de la parcelle avant de se retirer.

Christine Abeditho se dit consternée par cette situation. Elle demande ainsi aux autorités politico-militaire de prendre en charge le journaliste blessé et d'assurer la protection de ses membres qui sont en danger permanent.

 Depuis le debut de cette année, l’UNPC-Ituri a enregistré 7 cas de violences faites aux journalistes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner