Nord-Kivu : 25 présumés criminels arrêtés par l’armée à Goma


Un groupe de 25 présumés criminels arrêtés par l’armée, mercredi 21 octobre au quartier Mugunga, dans l’extrême Ouest de la ville de Goma (Nord-Kivu).

Le porte-parole de la 34ème région militaire, Major Ndjike Kaiko indique que parmis eux, deux sont reconnus comme des présumés kidnappeurs.

Appréhendés avec quelques effets militaires, dont 2 grenades, des armes blanches et des gris-gris, ces présumés bandits sont actuellement détenus dans un cachot de l’armée à Goma.

Le porte-parole de la 34ème région militaire, Major Ndjike Kaiko qui présente ces bandits comme des combattants Maï-Maï declare que ces arrestations sont opérées par l’armée en réponse à une alerte sécuritaire :

"C'était une opération pour mettre la main sur les 25 éléments du groupe armé Maï-Maï Mazembe, en provenance de Kibirizi, Kanyabayonga et Kirumba qui projetaient une attaque sur la ville de Goma. Alors, il s’est agi d’une opération planifiée par le service de renseignement de la 34ème région militaire, qui grâce à son efficacité, y compris aussi à la collaboration avec notre population de Mugunga, qui en a marre de ces détenteurs illégaux d’armes à feu. C’est tout ça mis en ensemble qui nous a permis de mettre la main sur les 25 éléments".

Au regard des équipements, a indiqué le Major Ndjike Kaiko, ils étaient en possession notamment des grenades, des machettes. Ils seront déférés devant une juridiction compétente pour répondre des leurs actes.

Depuis quelques semaines, des cas de meurtres des civils, cambriolages et kidnappings sont constamment rapportés aux quartiers Mugunga et Ndosho dans l’ouest de la ville de Goma.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner