Sud-Kivu : la MONUSCO demande aux communautés de hauts plateaux à cohabiter dans la paix

La MONUSCO et toute la communauté humanitaire s'emploient pour la normalisation de la situation sécuritaire dans la province du Sud-Kivu. Mais, pour y parvenir la MONUSCO appelle à la cohabitation pacifique des communautés ethniques pour une cohésion sociale. C'est ce qu'a déclaré le représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies, David Macklanklan Kar, lors de la visite mercredi 28 octobre aux déplacés internes de Bijombo, en territoire d'Uvira.

"Je suis venu en mission conjointe entre la MONUSCO, les agences, fonds et programmes du système des Nations unies, mais aussi avec la coalition des ONG qui travaillent ici en RDC dans le domaine humanitaire. On a vu aujourdh’ui une situation assez précaire. Il y a presque sept mille personnes déplacées autour du camp de la MONUSCO à Bijombo", a affirmé David Macklanklan Kar.

Selon lui, les Nations unies, les ONG et l’équipe humanitaire du pays devraient fournir d’assistance à ces personnes.

"Nous devons aussi trouver des solutions peut-être à faciliter le dialogue entre les parties au conflit et aussi à créer des conditions dans lesquelles ces personnes peuvent rentrer chez eux . Mais, je crois que ces gens doivent comprendre que c’est impossible de continuer des violences et il faut vivre ensemble ils sont tous Congolais", a-t-il fait savoir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner