Ituri : le député Martyrs Abedjoa veut interpeller le gouverneur sur sa gestion financière de la province


Le ministre provincial de l'économie et finance a répondu lundi 2 novembre aux questions des députés provinciaux concernant la chute financière en province de l'Ituri.

L'initiateur de cette motion, le député provincial, Martyrs Abejoa, insatisfait des réponses du ministre, a promis de transformer sa question orale à une interpellation du Gouverneur de provincial pour s'expliquer sur la création d'un compte bancaire qu’il juge fictif.  

Le Député provincial Martyrs Abedjoa justifie sa démarche par le fait que les recettes que génère la société Brassicole Bralima ne sont pas versées dans le compte bancaire de la province, mais plutôt dans un un autre compte qui n’est pas reconnue par DGRPI, qui est la régie financière de la province. Cet élu de Aru pense que cette façon de faire n’inspire pas confiance. C'est ainsi qu'il exige des éclaircissement auprès de l’exécutif provincial. 

En réaction, le ministre provincial de l’économie et finance indique que ce compte bancaire transitoire était créé dans le but de permettre à la province de centraliser les recettes pour payer à la Banque une dette de plus de 1 million de dollars américains qu’il détenait avant qu’il ne soit en fonction.  

Une réponse qui n’a pas convaincu l'initiateur de la question orale après avoir démontrer des irrégularités dans la livraison des pièces signées par le gouverneur de province et la Banque.

Le député provincial Martyrs Abedjoa promet donc d'inviter le Gouverneur Bamanisa pour qu'il éclaire la lenteur des élus provinciaux sur ce sujet.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner