Haut-Katanga : les Lushois ne respectent plus les gestes barrières dans la lutte contre le Coronavirus


Le ministre provincial de la santé a, au cours d'une rencontre tenue lundi 2 novembre à Lubumbashi, avec tous les bourgmestres de la ville, demandé l'implication des uns et des autres dans la lutte contre le coronavirus.

Cette reunion fait suite au relâchement observée dans les gestes barrières dans plusueurs secteurs. Fort de ce constat malheureux, le ministre provincial de la santé a demandé aux bourgmestres de sept communes de la ville de continuer à sensibiliser la population sur cette pandémie car la maladie est toujours active dans la ville.

Dans certaines écoles, universités et instituts supérieurs dans le transport en commun et à travers la ville tout se passe comme si de rien n’était. Les anciennes habitudes sont de retour chez la plupart des personnes. Le lavage de main devient un geste aléatoire. Le prélèvement de température qui se faisait à l’entrée de certains établissements appartient au passé.

Dans le transport en commun les mesures barrières ne sont plus respectées. Il en est de même dans certaines entreprises.

Le commissaire général en charge du travail et de la prévoyance avait aussi réuni la semaine dernière le chef de division du travail et prévoyance sociale et certains inspecteurs de son ressort leur demandant de faire appliquer les gestes barrières dans les milieux de travail.

De son côté, le maire de Lubumbashi, Ghislain Robert Lubaba, a rappelé à la population que la fin de l’état d’urgence n’est pas synonyme de la fin de la maladie.
Tout le monde doit donc respecter les gestes barrières dans sa sphère d’activité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner