Nord-Kivu : 7 personnes tuées en une semaine à Masisi


Sept personnes ont été tuées en l’espace d’une semaine dans le territoire de Masisi, a déploré le député provincial, Alexis Bahunga. Dans la nuit de samedi à dimanche 15 novembre par exemple, un jeune homme, membre d’un groupe culturel, a été tué par balle. 

Le député Alexis Bahunga exige des enquêtes pour ce jeune Théodore Balingene Mutoo, du groupe culturel Kipfumu Bwenge Mwisha. 

« Hier (samedi) à Masisi centre, quand monsieur Theo revenait d’une messe, on a tiré sur lui. A Kibabi, un enseignant de l’école catholique, on l’a coupé par machette et il en est mort. Il y a deux-trois jours à Rubaya, on a tiré sur des civils à cause des conflits qui opposeraient deux sociétés », a-t-il relaté. 

Il a ajouté qu’à Kibanda Mahanga, on a tiré sur des civils il y a trois jours, alors qu’à Nyabiondo, les bétails ont été pillés.  

« Voilà pourquoi je condamne avec véhémence ce qui se passe dans mon territoire. Et j’exige qu’une enquête sérieuse de la police et de l’auditorat soit menée pour que les criminels soient attrapés et mis hors d’état de nuire », a demandé M. Bahunga. 

Le conseil territorial de la jeunesse de Masisi et d’autres acteurs locaux déplorent que cette situation sécuritaire dégradante implique, aussi bien les groupes armés Maï-Maï et Nyatura que certains éléments des FARDC. 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner