Beni : un seul cas de violation des droits de l’homme enregistré en octobre (police)


Des allégations des violations des droits de l’homme attribuables aux éléments de la police ont été évalués jeudi 19 novembre par le comité de suivi de ces violations, à la suite d’une réunion organisée à l’Etat-major de la police ville de Beni (Nord-Kivu). 

A ce jour, un seul cas de violation des droits de l’homme a été enregistré et examiné durant une période d’un mois. Il s’agit de celui d’atteinte au droit à l’intégrité physique et mentale par blessure et coup, dont les enquêtes n’ont pas abouti faute de preuve. 

Ces statistiques constituent un motif de satisfaction du comité de suivi de ces violations. 

« C’est une grande réunion pour moi parce que ce sont les policiers qui sont mis en cause dans leurs actes qui sont en train de commettre dans différentes manifestations, dans différentes interventions. C’est bien qu’on en parle parce qu’il y a beaucoup des choses qui nous échappent et c’est pour corriger qu’a même le comportement de certains policiers qui ne rendent pas bien service soit à la Nation soit à la population. Je suis aussi content car les policiers sont en train de suivre ce que nous leur disons à la parade pour éviter les tracasseries, pour éviter les traitements cruels, dégradants et inhumains auprès de la population. C’est ma satisfaction, je suis content il y a eu un seul cas pour tout ce mois », a indiqué le président de ce comité, le commandant de la police ville de Beni, colonel François Kabeya. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner