Haut-Katanga : Mgr Fulgence Muteba dénonce la coupe illicite du bois rouge dans le territoire de Kasenga

L’évêque de Kilwa-Kasenga, Mgr Fulgence Muteba tire la sonnette d’alarme et dénonce la reprise des coupes illégales des bois, notamment le bois rouge. Il indique que ces coupes illicites sont le fait de certains opérateurs économiques bien connus auxquels il faut aussi ajouter des étrangers. 

« Les auteurs sont des opérateurs économiques bien connus. Ils envoient des gros camions avec des sujets qui ne sont pas toujours des Congolais. En tout cas j’ai même vu de mes propres yeux des Tanzaniens avec des camions immatriculés en Tanzanie qui viennent soi-disant ramasser des grumes qui avaient été coupées il y a quelques années et qu’ils ont abandonnées dans la forêt. En même temps nous avons constaté qu’il y a de nouvelles coupes clandestines. Nous nous opposons catégoriquement à ce pillage déguisé », dénonce l’évêque de Kilwa-Kasenga.  

 

Il invite l’autorité provinciale à prendre ses responsabilités pour mettre fin à « ce pillage ». 

« Ces grumes parce qu’elles ont été coupées dans des conditions illégales, elles ne peuvent plus revenir à ceux qui s’en déclarent propriétaires. Ça se fait dans le territoire de Kasenga vous avez Kasomeno, Boa, Nonga Sapwe quand vous allez vers la Luapula à l’intérieur, j’ai déjà été moi-même là-bas. Ici à Kilwa ils viennent aussi prendre. Ils envoient des camions et puis ils ont des papiers qui sont soi-disant venus de Kinshasa autorisant ce genre de ramassage. J’ai un document de l’autorité provinciale qui interdisait d’abord l’exploitation mais aussi le ramassage de ces grumes », brandit Mgr Fulgence Muteba. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner