Ituri : deux personnes tuées lors de l’attaque des présumés rebelles ADF sur le tronçon Komanda-Luna

Deux personnes, dont un militaire et un civil, ont été tuées lors d’une attaque des présumés rebelles ougandais des ADF entre lundi 7 et mercredi 9 décembre, au centre commercial de Ndalya, dans le territoire d'Irumu (Ituri). Selon la société civile locale, cette nouvelle incursion a occasionné un nouveau mouvement de la population dans la région. 

La Société civile du territoire d'Irumu renseigne que c'est vers 19 heures locales, qu'un groupe d’hommes armés identifiés aux rebelles ougandais des ADF a attaqué la position des FARDC à Ndalya, dans la chefferie de Walese Vonkutu.  

Elle affirme que ces rebelles dont certains portaient des armes à feu et d’autres, des armes blanches, ont tout d'abord mis le feu au petit campement des militaires des FARDC, avant de tirer plusieurs coups de balles. 

Le président de la société civile locale, Guly Gotabo, indique que c'est dans cette confusion qu'un soldat a été tué, alors qu’il voulait répondre à cette attaque. Ce dernier indique qu'un autre corps sans vie d'un civil a été également ramassé ce matin au centre de Ndalya. 

Selon cette structure, ce bilan provisoire pourrait s'alourdir, car certaines personnes sont encore portées disparues à l’heure qu’il est. Cette attaque, la énième dans cette entité située sur la route nationale numéro 4 qui mène vers le territoire de Beni, a provoqué un mouvement important de population.  

Certains habitants se sont dirigés vers les villages environnants, d'autres vers Komanda. 

La réaction des FARDC en Ituri se fait toujours attendre. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner