RDC : la Covid-19 a eu des impacts sur la situation des droits de l’homme, selon le BCNUDH

La pandémie de la Covid-19 a durablement bouleversé le mode de vie de l’humanité tout entière et eu un impact sur la situation des droits de l’homme, y compris en RDC. Le directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), Aziz Abdoul Thioye, l’a déclaré jeudi 10 décembre, à l’occasion de la célébration du 72e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.

D’après Aziz Abdoul Thioye, cette pandémie a eu des effets sur les conflits. Les groupes armés par exemple ont commis de nombreuses attaques contre les populations civiles.

« De janvier à octobre 2020, le BCNUDH a documenté 6 858 violations et atteintes aux droits de l’homme à travers le pays. Ce qui représente une augmentation de 35% par rapport à la même période en 2019 », a-t-il fait remarquer.

Selon lui, à l’instar d’autres Etats, la RDC a pris des mesures pour lutter contre la propagation de la maladie.

« Les mesures de restriction prises au niveau national et provincial ont eu un impact sur les droits et libertés. Certaines de ces mesures étaient nécessaires et légitimes, conformément à l’objectif d’endiguer la maladie et de préserver les vies humaines », a affirmé Aziz Abdoul Thioye.

Cependant, déplore-t-il, certaines mesures de restrictions prises ont eu un impact sur les droits et libertés. 

Aziz Abdoul Thioye parle de la situation des droits de l’homme pendant la pandémie de Covid-19. Il s’entretient avec Martin Sebujangwe.

/sites/default/files/2020-12/web-09._101220-p-f-kin_invite_abdoul_aziz_thioye_droit-de-l-homme_.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner