Persistance de l’insécurité à Beni

 

Vingt-deux civils ont été tués dans la nuit de lundi dernier au village Mwenda, secteur Ruwenzori, territoire de Beni (Nord-Kivu) par les rebelles des ADF. Ce massacre porte à 39 le nombre des personnes tuées dans ce territoire en l'espace d'une semaine.

Peu avant l'attaque de Mwenda, les FARDC - appuyées par la MONUSCO -avaient réussi à récupérer le village de Loselose de mains des ADF au cours des combats qui avaient fait 14 morts dans les rangs des rebelles.

Comment expliquez la persistance des tueries à Beni ? 

Que faire pour arrêter les massacres à répétition des civils dans cette partie du pays ? 

Invités

-Lieutenant Antony Mwalushayi, Porte-parole des opérations militaires Sokola 1 Grand nord au Nord Kivu.

-Paul Muhindo Vahumau, Député national élu du territoire de Beni au Nord-Kivu. Il est président du Caucus des députés du Grand Nord. Il est également cadre du parti politique RCD/Kml.

-Professeur Chober Agenonga, Professeur à l’Université de Kisangani. Il est spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de sociologie militaire et de géopolitique.

 

/sites/default/files/2021-01/070121-p-f-dialogueentrecongolais-00_site_.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner