Nord-Kivu : 984 personnes libérées en 2020 grâce au BCNUDH

Neuf cent quatre-vingt-quatre (984) personnes ont été libérées au cours de l’année 2020 dans les différents lieux de détention des villes de Beni et Butembo ainsi que des territoires de Beni et Lubero (Nord-Kivu), grâce à l'intervention du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH). Selon le BCNUDH/Beni, qui a communiqué ces chiffres jeudi 7 janvier, ces personnes étaient arrêtées pour différentes raisons.

Ces personnes, libérées grâce à l'intervention et le plaidoyer du BCNUDH étaient en détention dans les amigos de la police, les prisons et les cachots des parquets de Beni, Butembo et Lubero.

Parmi elles, 770 personnes-dont 3 filles, 38 garçons, 88 femmes-étaient arrêtées pour des faits bénins mais aussi arbitrairement et placées en détention illégale.

Les 214 autres personnes étaient arrêtées pour organisation des manifestations et rassemblements en violation des mesures prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

Dans le cadre de son mandat, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme peut, de façon unilatérale, effectuer des visites des lieux de détention en vue de vérifier la régularité de celle-ci.

Il peut également, conjointement avec la section d’appui à la justice de la MONUSCO et les magistrats des parquets, procéder à des visites conjointes des lieux carcéraux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner