Actualité.cd : « RDC : après échange avec Sassou Nguesso, Félix Tshisekedi annonce qu’il nommera un formateur du gouvernement aussitôt la constatation d’une nouvelle majorité »

Revue de presse du mardi 12 janvier 2021.

Le Chef de l'État Félix Tshisekedi a révélé à Oyo (République du Congo), la suite des événements politiques après le travail de l’informateur Bahati Lukwebo qu’il a chargé de constater la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale, renseigne Actualité.cd

« Nous allons désigner un formateur. Ça sera soit lui soit une autre personne qui sera chargée cette fois-là de former le gouvernement, et l'Assemblée nationale est en session extraordinaire pour entre autres la mise en place du bureau définitif », a déclaré le Président de la RDC, cité par le média en ligne.

Au-delà de toute la polémique ambiante, Félix Tshisekedi se montre plus déterminé à aller jusqu’au bout de sa logique pour la formation d’une nouvelle coalition majoritaire à l’Assemblée nationale, indique Forum des As.

Mais le Front commun pour le Congo (FCC) ne s’avoue pas encore vaincu. Bien au contraire. Il hausse le ton et considère l’initiative de l’actuel Chef de l’Etat en quête de nouvelle majorité parlementaire en pleine législature, comme un renversement du régime constitutionnel issu des élections du 30 décembre 2018. « Une nouvelle majorité se constate en début de législature et non en cours », s’insurge la cellule de communication du FCC, dans un communiqué qui circule depuis peu sur la toile, ajoute le tabloïd.

En attendant, Sylvestre Ilunga reste en fonction. Il n’y a pas encore de motion contre le Premier Ministre à l’ordre du jour, précise le président du Bureau d’âge, Christophe Mboso, relayé par Politico.cd

Le Président Denis Sassou a encouragé son homologue de la RDC, Félix Tshisekedi, à privilégier le dialogue et la concertation, en vue de consolider un climat nécessaire à la paix et au développement de son pays, rapporte L’Avenir, qui pense que c’est le sens même à donner aux concertations initiées par le Chef de l’Etat et qui ont abouti à la fin de la coalition FCC-CACH.

Cas-info.ca s’intéresse aussi à la politique et annonce que le questeur adjoint de l’Assemblée Nationale démissionné de ses fonctions. Selon le portail, Innoncent Vakpa Unyon était également visé par la pétition de d’échéance initiée par les députés de l’union sacrée de la nation. Sa lettre de démission a été déposée au bureau de la chambre basse par son avocat.

Adhésion à l’Union sacrée, Covid-19

L’Union sacrée pour la nation continue d’attirer du monde, et c’est le tour de Steve Mbikayi et sa formation le Parti travailliste (PT) de quitter le Front commun pour le Congo (FCC), écrit Laplumeinfos.net, qui parle d’un revirement à 180°.

« Vu ce qui précède, le bureau politique du parti a décidé en âme et conscience de répondre favorablement à la main tendue du Chef de l’État à toute la classe politique, en vue de sceller un pacte républicain qui permettrait à notre pays de relever, dans un élan patriotique, les défis auxquels il fait face sur le plan sécuritaire, politique, économique et social », rapporte la déclaration de circonstance, que relaie Actu30.cd

A ce sujet, Congoprofond.net s’exclame : Steve Mbikayi tourne le dos à Kabila !

Le Front commun pour le Congo ressemble aujourd’hui à un bateau ivre dont le matelot a perdu tout contrôle. Et pour ne pas sombrer avec lui, les occupants sautent à l’eau, chacun à son tour, question de tenter de sauver ce qui peut l’être encore, décortique Dépêche.cd.

Dans le domaine sanitaire, le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, à l'issue de sa visite de deux jours au Congo-Brazzaville bouclée ce lundi 11 janvier 2021, déclaré qu'il existe deux produits Congolais anti-covid-19 qui promettent par leurs résultats. Un article à lire sur 7sur7.cd

Le successeur de Joseph Kabila a, dans la foulée, annoncé qu'une promotion sera faite sur ces deux médicaments, sans toutefois les citer.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner