Mongala : la police disperse la marche des partisans du gouverneur déchu

La police a dispersé, mercredi 13 janvier à Bumba dans la province de la Mongala, la marche organisée par les partisans du gouverneur déchu, Crispin Ngbundu. Ces derniers voulaient protester contre la décision du vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, qui a pris acte de la déchéance du gouverneur par les députés provinciaux.

La ville de Bumba a connu une vive tension mercredi matin particulièrement au Rond-point Manga, à la suite d’une altercation entre la police et quelques partisans du gouverneur déchu Crispin Ngbundu, mécontents de sa déchéance. Aussitôt, la police a quadrillé la zone et dispersé les manifestants. Il y a eu quelques interpellations parmi des vélos taximen.

Tout est parti, indiquent des sources locales, de la lettre et du message officiel du 11 janvier attribués au vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, mais publiés sur les réseaux sociaux. Ces documents désignent la ministre provinciale du Genre, Marie-Clémentine Sole, pour faire l’intérim du gouverneur jusqu’à l’organisation de l’élection par la CENI.

Contacté par Radio Okapi, le porte-parole adjoint du gouvernement provincial, Nestor Matado, parle d’arbitraire.

A Bumba, la tension s’est transformée en guerre médiatique, divisant la population en deux camps opposés. Ils se sont lancé des menaces sur la radio Mwana Mboka, appartenant à M. Ngbundu, et la Voix de Bumba, propriété du député national Jean-Pierre Lihau.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner