Zone de libre échange : la RDC et le Rwanda devraient développer le partenariat gagnant-gagnant (Acacia Bandobola)

La RDC et le Rwanda, deux pays voisins, sont appelés à collaborer sur les échanges commerciaux dans le cadre de création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). La ministre congolaise de l’Economie, Acacia Bandobola et son homologue rwandaise du Commerce et Industrie Souraya Akuziya Remiye, ont exprimé ce vœu, vendredi 22 janvier à Kinshasa.

« Puisque c’est un projet des intérêts communs, et le Congo, et la République du Rwanda, nous développons des partenariats gagnant-gagnant, où tous les Etats vont développer les projets qui vont aller dans le sens des bénéfices de nos peuples respectifs », a déclaré Mme Bandobola, lors d’un entretien qu’elle a accordé à Souraya Akuziya Remiye, en séjour à Kinshasa.

Les deux ministres ont convenu de mettre en place une mission mixte pouvant élaborer une feuille de route pour améliorer la relation économique entre les deux pays.

« Nous avons échanger sur différents secteurs. L’objectif principal est de travailler de manière consensuelle pour la stabilité et la paix, dans la région des grands lacs, mais aussi dans l’Est de la RDC, en proie à des groupes armés nationaux et étrangers », a indiqué Acasia Bandobola.

L’Assemblée Nationale a adopté vendredi 22 janvier le projet de loi autorisant la ratification de l’Accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine. Il restera donc au Senat d’autoriser aussi la ratification de la RDC a cet Accord pour qu’il entre en vigueur en RDC deux ans après sa signature par le pays.

Des changements importants

Une fois ratifiée par la RDC, cet accord apportera beaucoup de changement sur le plan commercial et ressourdra le problème de multi appartenance de la RDC aux organisations régionales.

Conformément à l’article 2 de cet accord, la Zone de libre-échange continentale africaine a pour objectif de créer un marché unique pour les marchandises et les services afin d’approfondir l’intégration économique du continent africain.

En ratifiant cet accord, la RDC consent à faire partie du marché libéralisé à travers des cycles de négociations et contribue à la circulation des capitaux et des personnes physiques tout en facilitant les investissements.

Grâce à la Zone de libre-échange, la RDC acceptera de brader sa souveraineté douanière, afin de poser les bases de la création d’une union douanière continentale, promouvoir et réaliser le développement socio-économique ainsi que la transformation structurelle des États parties ;

Le pays de Felix Antoine Tshisekedi devra donc faire face à la compétitivité des économies des États parties aux niveaux continental et mondial.

La Zone de Libre-échange promeut par ailleurs le développement industriel à travers la diversification et le développement des chaînes de valeurs régionales, le développement de l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner