Kongo-Central : 3 membres de la société civile de Songololo recevant des menaces de morts vivent en clandestinité

Trois membres de la nouvelle société civile du territoire de Songololo vivent en clandestinité depuis le 20 janvier. 

Ces derniers disent être victimes des menaces de mort   qu’ils reçoivent par des appels téléphoniques, de la part des inconnus. Ils attribuent eux même cette situation à la dénonciation qu’ils ont faite   auprès du gouverneur  du Kongo- central, en rapport  avec  l'inaction de leur comité territorial de sécurité face à la recrudescence de l'insécurité qui secoue le territoire de songololo. 

Me Jacques Suedi,  président du conseil  de la nouvelle société civile Congolaise du territoire de Songololo  a au cours d'une interview accordée à la Radio Okapi, plaide pour que sa sécurité soit assurée.  

Selon Me Jacques Suedi, à la suite de leur plainte la semaine dernière, tous les membres du comité territorial de sécurité de Songololo  ont été permutés sur décision du gouverneur Atou Matubuana. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner