Lubumbashi : les leaders religieux contre tout discours séparatiste

Les populations habitant dans la province du Haut-Katanga doivent se départir des messages séparatistes incitant à la haine tribale, ont appelé samedi 30 janvier par les leaders des confessions religieuses de cette province. Ils se disent disposés à apporter leur contribution à l’instauration de la paix si les autorités le jugent nécessaire.

« Les chefs des confessions religieuses de la province du Haut-Katanga se sont réunis afin de réagir aux discours xénophobes et séparatistes entretenus par certains de ses fils, appelant les uns à la haine tribale et à la rébellion contre l’autorité établie », a déclaré le porte-parole de ces leaders religieux, l’évêque Mij Mpalanga, lisant leur déclaration commune.

Ces derniers ont transmis un message de paix à toutes les communautés vivant au Katanga, les appelant à s’efforcer à vivre ensemble malgré les différences socioculturelles, « tout en promettant aux autorités tant provinciales que nationales de leur disponibilité toutes les fois que leur apport sera indispensable. » 

Parmi les signataires de cette déclaration, il y a les représentants l’Eglise catholique, l’Eglise du christ au Congo, églises de réveil du Congo, l’Armée du salut, la Communauté islamique du Congo, l’Eglise kimbanguiste et l’Eglise orthodoxe. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner