L’Avenir : « Une session piège pour Thambwe Muamba » ?

Revue de presse du mardi 2 février 2021.

La session extraordinaire du Sénat s’ouvre mardi 2 février 2021 à 10 heures. Alexis Thambwe Muamba qui convoque cette session a, dans son communiqué publié la veille, défini le contour de ce rendez-vous, pour éviter toute imprévision. Un seul point fera l’objet de cette session dite extraordinaire. Il s’agit bel et bien de l’examen, mieux la deuxième lecture, du projet de loi autorisant la ratification par la Rdc à la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (Zlecaf), déjà adopté à l’Assemblée nationale. C’est le sujet phare que les médias et site internet exploitent.

Le vent de l’Union sacrée de la nation qui souffle depuis un certain temps au pays et qui a entrainé le Bureau Mabunda à la chambre basse du Parlement, sans oublier le Gouvernement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, vat-il aussi emporter le président du Sénat ? Cette question est posée par le quotidien L’Avenir.

Le tabloïd pense que cette question mérite d’être posée, d’autant plus que dans l’opinion, il transparait une idée selon laquelle, le président du Sénat ne devrait pas échapper à ce printemps made in DRC, mieux ce tsunami qui emporte tout sur son passage.

Juste à côté du Sénat, La Prospérité renseigne qu’à l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga bientôt au Perchoir ! Doyen d’âge, il aura a été découvert comme l’une des pièces rares capables de présider à la destinée de la Chambre basse du Parlement congolais.

Simon Mboso N’kodia Pwanga, né le 7 août 1942 à Kasongo Dinga, dans le Territoire de Kenge, au Kwango, une province née de l’éclatement de l’ex-Bandundu, est un homme d’action sur terrain. A 78 ans, il n’est ni dans des querelles intestines, ni dans des luttes fratricides oiseuses.  L’histoire de l’éviction de l’équipe Mabunda aura fait qu’il soit tiré de ses réserves pour jouer un rôle primesautier au sein de l’hémicycle du Palais du Peuple, décrit le journal.

En diplomatie, l’Agence congolaise de presse (ACP) renseigne que le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a quitté lundi, Kinshasa pour le Caire en Egypte pour une mission officielle.

Félix Tshisekedi sera reçu ce mardi par son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi ce mardi au Caire. Le Chef de l’Etat congolais est arrivé la nuit en terre égyptienne. Il évoquera avec Abdel Fattah al-Sissi plusieurs questions bilatérales et continentales, ajoute Actualité.cd

Le séjour du dirigeant congolais au Caire sera également ponctué par la signature de 4 projets initiés par le Fonds de Promotion Industrielle (FPI) depuis janvier 2020 d'une valeur globale de 400 millions de dollars américains. Ces projets d’infrastructures financés par la AFREXIMBANK sont répartis dans six zones à savoir :  Grand Bandundu, Grand Équateur, Grand Kasai, Grand Katanga et Grand Kivu, fait savoir le média en ligne.

Félix Tshisekedi a pris l’avion à l’aéroport international de Ndjili quelques minutes après un culte religieux célébré au mausolée de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba son père, dans la commune de la N’sele dans la partie Est de Kinshasa à l’occasion du 4ème anniversaire de sa mort.

La cérémonie a connu la participation du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ainsi que de plusieurs personnalités du pays notamment l’informateur Modeste Bahati Lukwebo et des membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), complète 24h.cd, qui présente Étienne Tshisekedi comme le fruit d’une lutte incontestable, honoré par plusieurs personnalités.

Loin de la Nsele, le coordonnateur en exercice de la coalition LAMUKA, Martin Fayulu a commémoré lundi 1er février 2021, le quatrième anniversaire de la mort d’Etienne Tshisekedi, à la paroisse Notre-Dame d’Afrique dans la commune de Lemba à Kinshasa. Une information à retrouver sur les colonnes de Laplumeinfos.net

Corruption : la Banque mondiale frappe

La Banque mondiale a annoncé le report à une date ultérieure du financement (100 millions USD) du programme de gratuité de l’enseignement prévu initialement en décembre 2020, informe Congoprofond.net, qui fait remarquer l’institution de Breton Wood, a notamment évoqué le problème de détournement et fraude dont fait face le secteur de l’enseignement en RDC, la banque mondiale s’en remet à l’IGF avant de reprendre son financement au bout des enquêtes.

7sur7.cd s’intéresse à la province du Tanganyika. Le Gouverneur Zoé Kabila et son gouvernement sont interpellés sur la fraude du coltan. Ils doivent veiller au grain et remettre les choses en ordre. Le Code minier confère des responsabilités en la matière à l’exécutif provincial qui se trouve sous la houlette du Gouverneur.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner