Maniema : 66 enfants souffrant de la malnutrition aiguë sévère enregistrés en 2020

Dans un entretien accordé jeudi 4 février à Radio Okapi, le médecin directeur général de l’hôpital général de référence de Kindu, Dr Michel Djunga a déclaré que son institution a enregistré environs 115 enfants dont 66 souffraient de la malnutrition aiguë sévère et 49 de la malnutrition modérée en 2020. D’après lui, parmi ces enfants, l'hôpital a compté 13 décès, soit 11% de cas de décès.

« L’idéal c'est zéro décès et les objectifs c'est environ 3 % de décès c'est acceptable parce que la mort existe, mais quand on est à 11 c'est déjà largement supérieur à l'objectif », a-t-il déploré.

Les causes de ces décès sont notamment la rupture intempestive en médicaments et l'insuffisance des intrants alimentaires, a expliqué Dr Michel Djunga.

« Dans la prise en charge, le lait thérapeutique intervient, mais on devrait avoir durant l'année au moins 60 cartons pour la prise en charge, mais malheureusement nous n’en avons eu que 10% », a-t-il regretté.

Dr Michel Djunga sollicite, à cet effet, une assistance rapide à ces enfants malnutris :

« Pour les plambinex, on a eu 450 cartons. Mais ce qui a fait défaut c'est F75 lait thérapeutique parce que ça réduit la mortalité. A cela s'ajouterait la rupture intempestive en médicaments essentiels génériques ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner