Lomami : un directeur du SECOPE arrêté pour « sabotage » de la gratuité de l’enseignement

Le directeur provincial de Service de contrôle, et d’encadrement de la paie des enseignants (SECOPE), Isidore Kasenge, a été arrêté, mardi 9 février dans la province de Lomami. Le parquet général près la Cour d’appel de Lomami le poursuit pour « le sabotage » de la gratuité de l’enseignement caractérisé par le détournement des derniers publics à travers la création des écoles fictives.

Isidore Kasenge, haut cadre de la division provinciale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique devient la neuvième personne à être poursuivie par la justice en l’espace d’une semaine dans la province de Lomami.

Sept (7) enseignants fictifs, dont un directeur d’une école jugée fictive dans le territoire de Lubao, ont été identifiés et mis à la disposition de la justice la semaine dernière, par la Trust Merchant Bank TMB en sigle, quelques minutes seulement après le retrait des salaires.

C’est depuis le début de la gratuité de l’Enseignement, que des voix s’élèvent  pour dénoncer la création des écoles fictives dans la province de Lomami.

Au mois d’Aout de l’année dernière, le député provincial Nathan Ilunga, avait déploré la prise en charge par le gouvernement central, des enseignants de plus de 200 écoles fictives  dans cette province.

Au mois de novembre, dans une correspondance adressée à la direction provinciale de SECOPE Lomami, la Commission Justice et Paix du diocèse de Kabinda avait également dénoncé l’existence des écoles fictives et la politisation de la mécanisation des écoles secondaires éligibles à la paie de Janvier 2021.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner