Beni : les élèves déplacés de guerre seront admis dans les écoles sans condition ce lundi 22 février

« Les parents d’élèves déplacés de guerre séjournant présentement dans la ville de Beni ne doivent pas s’inquiéter pour la rentrée scolaire de leurs enfants le lundi prochain 22 février. Toutes les dispositions idoines ont été prises avec les autorités urbaines et de l’EPST dans la ville pour que ces élèves soient dans des salles de classe sans condition », indique la coordination de la protection civile et la co-facilitation de la synergie sur le mouvement et protection des populations ce samedi 20 février. Cette structure l’a annoncée après plusieurs concertations.

 « Ensemble avec les autorités urbaines, nous avons pris l’engagement de voir comment trouver des solutions idoines. La sous-division de l’EPST à Beni a été claire à cette question. L’appel du maire, l’appel du chef de division, de la sous division de l’EPST à Beni, c’est de voir ces élèves qui sont en ville   de se présenter dans des écoles les plus proches. Et on a instruit à toutes les autorités scolaires pour ne pas exiger quoi que ça soit. Il suffisait qu’un parent vienne avec des enfants pour dire que ceux-ci ont été écoliers ou élèves à Mutwanga, à Mwenda, à Kinyambaore, à Kabalwa, je ne sais pas,  à Halungupa et partout.  On prendra l’enfant et tout ce qui est document scolaire, on pourra revoir dans les jours à venir », a indiqué Jean-Paul Kapiluta, coordonnateur de la protection civile de Beni.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner