Tshopo : début procès des éléments de la Force divine à la prison centrale de Kisangani

Dans la province de la Tshopo, le tribunal militaire de garnison de Kisangani/Tshopo a débuté le samedi 20 février, le procès des éléments de la milice dénommée Force divine Simba, (FDS).  L’audience a eu lieu dans l’enceinte de la prison centrale de Kisangani sous une haute surveillance militaire. Le public venu nombreux  pour y assister n’a pu accéder dans l’enceinte de la prison.  

Selon le ministère public, cette première journée d’audience de ce procès en procédure de flagrance a consisté en l’identification des prévenus.  

Sur place, dix-huit prévenus ont été présentés par le ministère public, devant le Tribunal militaire de garnison de Kisangani/Tshopo.  

Le Lieutenant-colonel Bora  Uzima Mudahama, auditeur militaire de garnison les poursuit pour plusieurs griefs, notamment la participation à un mouvement insurrectionnel, détention illégale d’armes et munitions de guerre. Il leur est reproché également le meurtre, la tentative de meurtre ainsi que le vol d’armes.  

Après l’identification de tous ces prévenus, le président du tribunal a levé la séance.  

Tous les dix-huit éléments de la FDS ont été reconduits dans leurs cellules.  

Après consultation de leur conseil, la prochaine audience a été fixée au mercredi 24 février, toujours à la prison centrale de Kisangani.  

Les affrontements avaient eu lieu entre ces FDS et les éléments des FARDC, au quartier des Musiciens, non-loin du gouvernorat de province.  

Trois personnes sont mortes parmi lesquelles deux militaires et un milicien. Trois blessés avaient été identifiés dont deux du côté des FARDC et un dans le camp des assaillants. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner