Sud-Kivu : 4 déplacés internes de Bijombo sont morts par manque de nourriture en l’espace de trois jours

Quatre morts ont été enregistrés parmi les déplacés internes du camp de Bijombo, dans les hauts plateaux du territoire d’Uvira (Sud-Kivu), en l’espace de trois jours depuis le weekend dernier. La société civile de la région et le chef de groupement, Tete Amisi, déplorent, mercredi 24 février, la détérioration des conditions de vie de 2 500 déplacés internes hébergés dans ce camp de Bijombo.

Cette délégation venue de Bijombo a rencontré mercredi 24 février les autorités territoriales à Uvira pour alerter sur une réponse urgente.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner