Djugu : 3 jours de ville morte pour protester contre le regain d’insécurité à Mongwalu


Les activités économiques sont suspendues depuis lundi 1er mars à Mungwalu et dans trois autres centres commerciaux à la périphérie de cette commune rurale située à 80 kilomètres au Nord de Bunia, dans le territoire de Djugu (Ituri). C’est conformément au mot d’ordre lancé par la communauté Nyali qui a décrété trois jours de ville morte pour protester contre le regain d’insécurité dans cette entité. Cette communauté fustige le meurtre d’une dizaine d’habitants dont cinq membres de cette association culturelle par des miliciens de la CODECO, la semaine dernière.

Toutes les boutiques sont restées fermées à Mungwalu ainsi qu’à Plito et Nzebi. Même les marchés ne sont pas opérationnels.
Par ce geste, le président de cette structure, Vicky Tungulo, demande aux autorités de prendre des mesures qui s’imposent pour stopper la guerre en territoire de Djugu. 

De son côté, la société civile de Mongwalu recommande aux différentes communautés d’user d’autres moyens de pression sur le gouvernement pour revendiquer leurs droits.
Elle regrette par ailleurs que ces jours fermés vont pénaliser la population qui gagne sa vie au quotidien. Néanmoins, il soutient la finalité de cette démarche qui vise la restauration de la paix dans cette entité 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner