Eteni Longondo : « La vaccination nous permettra de protéger et sauver des vies »

« La vaccination nous permettra de protéger et sauver des vies », a affirmé mardi 2 mars, le ministre de la Santé de la RDC, Eteni Longondo, à l’arrivée de plus de 1,7 millions de doses de vaccins contre la Covid-19. Ces doses ont été expédiées par l'intermédiaire de COVAX, un partenariat entre la Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux Epidémies (CEPI), Gavi, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

A la réception de ces doses, le ministre Eteni a déclaré que la RDC était parmi les premiers pays d’Afrique à recevoir ces vaccins.

« Nous devons encourager la population cible à se faire vacciner », a-t-il ajouté, selon le communiqué de presse conjoint, signé entre la RDC, GAVI, l’UNICEF et l’OMS.

C’est en décembre 2020 que le gouvernement de la RDC avait introduit sa demande de vaccin contre la COVID-19. Le Ministère de la Santé, par l’entremise du Programme Elargi de Vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la COVID-19 en sites fixes sur l’ensemble du territoire national. 

La première phase d’introduction du vaccin pour l’année 2021 ciblera les quatre provinces de la RDC les plus touchées par la pandémie à savoir Kinshasa, le Nord-Kivu, le Kongo-Central et le Haut-Katanga.

Choix du vaccin Astra Zeneca

Le pays s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin Astra Zeneca qui répond aux conditions de conservation existantes dans le pays (entre 2°et 8°C). Un plan de déploiement du vaccin contre la COVID-19 en RDC a été validé par le pays et approuvé par l’initiative COVAX.

Ce dernier prévoit, sur la base de l’analyse des données épidémiologiques et des orientations de l’OMS, la vaccination de 20% de la population.

Il s’agit notamment du personnel de santé qui représente 1% de la population, des personnes âgées de plus de 55 ans (6%) et des personnes souffrant de comorbidités (maladie rénale chronique, hypertension artérielle ou diabète), soit 13%.

« C'est un moment important pour la RDC, le continent africain et COVAX - nous rapprochant de notre objectif commun d’assurer un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 », a déclaré Emmanuel Bor, Responsable Pays de Gavi, l'Alliance du Vaccin.

« Gavi se réjouit de voir l’ambition de la Facilité COVAX se concrétiser avec cette première vague de livraisons qui protégera les plus vulnérables, y compris les travailleurs de la santé en première ligne dans la lutte contre cette pandémie en RDC », a-t-il poursuivi.

Appui des partenaires

L’UNICEF a assuré la commande et le transport des vaccins, des matériels d’injection et des matériels de protection. L’UNICEF va également assurer la qualité de la chaine de froid et du stockage des vaccins.

« L’arrivée de ces doses de vaccin en RDC, qui correspondent à la première dotation de 6 millions de doses prévues, est une nouvelle très encourageante pour voir enfin les bénéficiaires qui le souhaitent, se faire vacciner en toute sécurité. Nous devons travailler ensemble pour donner la priorité aux personnes les plus exposées aux maladies graves et aux décès, dans le pays, afin de tenir la promesse d’un accès équitable aux vaccins contre le nouveau coronavirus », a souligné le Dr Amédée Prosper Djiguimdé, Chargé du Bureau de l’OMS pour la RDC.

Avec l’appui de ses partenaires, notamment Gavi, l’OMS et l’UNICEF, le PEV procédera à la formation du personnel de santé sur les aspects logistiques et à la sensibilisation de la population avant les opérations de vaccination proprement dites.

« Le Royaume-Uni est ravi que la RDC soit parmi les premiers pays au monde à recevoir des vaccins contre la Covid-19 grâce à l’initiative Covax. Avec un engagement de 750 millions de dollars, le Royaume-Uni est l'un des fondateurs et principaux bailleurs de COVAX. En collaboration avec nos partenaires internationaux, nous accompagnons le Gouvernement de la RDC pour mettre en œuvre le programme national de vaccination contre la Covid-19, en particulier l’accès aux vaccins pour le personnel de santé et pour les plus vulnérables », a souligné Juliette John, Directrice de la Coopération britannique.

« Nous nous réjouissons de l'arrivée de vaccins contre le COVID-19 en RDC. Les États-Unis sont engagés aux côtés des autres partenaires à travers le monde pour mettre fin aux effets dévastateurs de cette pandémie aussi bien sur la santé publique que sur l'économie. Dans le cadre de cet engagement, le Président Biden a annoncé une contribution de 4 milliards de dollars américains pour soutenir l'initiative internationale COVAX et les États-Unis sont fiers de travailler aux côtés du gouvernement de la RDC et des autres partenaires pour apporter ce vaccin d'importance vitale pour le peuple congolais », a, pour sa part, rappelé l'ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer.

Depuis plusieurs mois, les partenaires de COVAX soutiennent les gouvernements et les partenaires dans leurs efforts de préparation, en prévision de ce moment. Ils ont été particulièrement actifs dans leur collaboration avec certains des pays les plus pauvres du monde pour garantir un accès mondial et équitable aux vaccins contre la COVID-19.

« Au même moment, la vaccination de routine qui se déroule chaque jour dans les centres de santé, va se poursuivre afin de continuer à protéger les enfants contre les maladies évitables par la vaccination », a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner