Assassinat de F.Chebeya et F.Bazana en Rdc : une commission rogatoire en gestation pour identifier les exécutants passés aux aveux

 

 « Ils étaient habitués à boire du sang humain. Cette fois-ci, ils vont vomir le sang de Floribert Chebeya ». C’était en ces termes que s’exprimait tristement la veuve de feu le directeur exécutif de La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme, propos relayés lors de son procès d’assassinat avec son chauffeur, Fidèle Bazana. 11 ans après, le sang de ces deux défenseurs des droits de l’homme ne cesse de crier vengeance.

On semblait oublier ce contentieux, mais il refait surface sur base de nouvelles révélations faites par deux des exécutants du double meurtre jamais effacé de mémoires.  Encore une fois le sang de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana crie vengeance. Les policiers fugitifs, l’adjudant Hergile Ilunga et le brigadier en chef Alain Kayeye sont passés aux aveux. Ayant volontairement avoué leur forfaiture, ils ont permis aa la justice militaire de relancer le débat sur la vérité concernant ce que d’aucuns qualifient de crime d’Etat. Sans compter aussi sur l’arrestation d’un autre policier qui était en cavale au moment du procès, le major Paul Mwilambwe. Le décor est ainsi planté pour reprendre la procédure.

En effet, les parties civiles Chebeya, Bazana et VSV plaident pour la reprise dudit procès afin de réparer le préjudice causé aux familles biologiques et professionnelles de ces anciens défenseurs des droits de l’homme. Des sources judiciaires militaires, l’on apprend que l’heure est à la constitution d’une commission rogatoire avec les parties civiles pour identifier les exécutants qui sont passés aux aveux et confronter leurs déclarations. Le vice-ministre de la Justice a déjà fait savoir que le dossier sur sa table pour examen.  

S’achemine-t-on peut-être vers la reprise de ce procès historique ? Pourquoi cette reprise ? Quelle différence peut-on établir entre les procédures de procès en révision, en reprise et en réouverture ? Quelle en est la jurisprudence ?

C’est autour de cette problématique que le magazine de promotion des droits et devoirs gravite aujourd’hui. Droits et Citoyenneté est produit par JEEF NGOY MULONDA.

/sites/default/files/2021-03/020321-droitscit-procedurerevisionrepriseprocesweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner