Sud-Kivu : les femmes de la société civile demandent au Chef de l’Etat de faire taire les armes en RDC


Les femmes membres de la société civile du Sud-Kivu demandent au Chef de l’Etat de faire taire les armes dans toute la partie Est du Pays. Elles l’ont exprimé ce lundi 8 mars au cours d’une messe dite à Bukavu, messe demandée par la composante Femme de la société civile du Sud-Kivu. 

Pour la présidente de la composante Femme au bureau de la société civile du Sud-Kivu, Nene Bintu, l’objectif de cette messe en la cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu est de commémorer la mémoire de toutes les femmes victimes des massacres et toutes formes d’insécurité. 

« Nous avons voulu marquer d’un cachet particulier la journée d’aujourd’hui en commémorant la mémoire de toutes les victimes des massacres dans l’Est du pays mais aussi toutes les victimes de l’insécurité dans notre ville, dans les hauts plateaux et dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, principalement à Beni et du Sud-Kivu. Souvent quand il y a des conflits armés ce sont les femmes et les enfants qui paient souvent le lourd tribut », rappelle Nene Bintu.  

Elle rappelle aussi au Président Félix-Antoine Tshisekedi qu’il avait promis de faire taire les armes en Afrique et de restaurer la paix dans l’Est du pays. 

« En ce sens-là, nous voulons lui rappeler qu’il doit tenir sa promesse pour que la sécurité puisse être une réalité dans l’Est », ajoute Nene Bintu. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner