Poursuite du procès sur le détournement présumé des fonds à l’EPST

La deuxième audience publique du procès de détournement présumé des fonds au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) devant la cour d’appel de Kinshasa-Gombe s’est tenue mardi 9 mars à la prison centrale de Makala.

Selon des sources judiciaires, la cour poursuit l’instruction de l’unique infraction à charge du directeur du Service de contrôle de la paie du personnel enseignant (SECOPE), Delphin Kampay : le détournement présumé de 13 milliards 216 millions francs Congolais (65 millions USD), représentant les frais et services de fonctionnement de ce service.  

Le débat entre les parties aux procès s’est focalisé sur les moyens du ministère public dans son acte d’accusation du prévenu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner