Bas-Uele : un seul juge à la cour d’appel de Buta, déplore la société civile


La cour d’appel de Buta ne dispose actuellement que d’un seul magistrat, a déploré mercredi 10 mars, le président de la Société civile forces vives du Bas-Uele, Jean-Marie Epekana. Selon lui, le premier président de cette juridiction travaille seul, et les conseillers nommés lors de la mise en place de juillet 2020 n’ont jamais effectué le déplacement de Buta « pour des raisons qui leur sont propres. » 

Conséquences, les dossiers frappés d’appel ne peuvent être examinés. En outre, les premiers avocats du Barreau du Bas-Uele ne peuvent prêter serment, la Cour n’étant pas opérationnelle. 

A ce sujet, le bâtonnier du Bas-Uélé, Patrick Akatio déclare que Buta ne disposant pas d’avocats permanents, « on ne peut compter que sur ceux de la Tshopo voisine. » 

Pour sa part, le premier président de la cour d’appel de Buta reconnaît la pertinence de l’alerte de la société civile.  

Cependant, il appelle les organisations de la société civile ainsi que les politiciens de cette entité à mener un plaidoyer auprès du Conseil Supérieur de la Magistrature afin de résoudre ce problème, notamment l’affectation des conseillers à la Cour pour que la composition soit complète. 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner