« Actualité.cd : RDC, Matata Ponyo quitte le PPRD et le FCC »

Revue de presse du vendredi 12 mars 2021.

Augustin Matata Ponyo Mapon, Premier ministre du 18 avril 2012 au 20 décembre 2016, a annoncé ce vendredi qu’il a quitté le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). C’est l’information phare que la presse congolaise commente.

Actualité.cd s’intéresse à ce sujet et explique que Matata Ponyo quitte le navire, « pour des raisons de convenance personnelle, j’ai déposé ma démission au PPRD et FCC. »

Il y a peu, Augustin Matata Ponyo avait publié une tribune dans laquelle il s’était permis de critiquer le FCC et parlé des maux qui ont conduit à l’affaiblissement de cette plateforme politique, fait savoir Cas-info.ca

La démission de Matata Ponyo à allonger la liste des caciques qui ont décidé de quitter Kabila pour multiples raisons.

Né le 5 juin 1964 à Kindu, dans le Maniema, Matata Ponyo est un haut fonctionnaire et professeur d’universités de la République Démocratique du Congo. Il a été premier ministre de 18 avril 2012 au 20 décembre 2016, rappelle Actu30.cd

Pavé dans la marre ou ballon d’essai de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) sur le mandat de Félix Tshisekedi : remettre le compteur à zéro ! Un titre à retrouver sur Forum des As.

Y aurait-il des élections en République démocratique du Congo en 2023 ? Cette échéance semble de moins en moins préoccuper les ténors de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). N'envisageant pas encore la possibilité de tenir le scrutin dans le délai constitutionnel, le parti présidentiel prévoit plutôt de remettre le compteur à zéro, écrit le journal.

Dans un autre registre, 7sur7.cd reprend un avis de recherche lancé contre l'ancien administrateur général de l'Agence Nationale de Renseignements (ANR) Kalev Mutondo, qui circule sur les réseaux sociaux et qui est même partagé par certains acteurs politiques congolais.

Pour l'envoyé spécial des États-Unis d'Amérique pour la région du Sahel, Peter Pham, Kalev Mutondo est en fuite, et l'émission de cet avis de recherche est un exemple de progrès en République démocratique du Congo, poursuit le portail.

Le dossier Kalev intéresse aussi L’Avenir, qui informe que le magistrat Robert Kumbu Phanzu est écarté.

Kalev Mutondo accusait le magistrat Robert Kumbu Phanzu de partialité et rappelle que ce dernier a, par le passé, en qualité du conseiller politique du Directeur général de la Direction générale de migration (DGM) et agent de ce service public, pris part active au travail de la commission des OPJ des services d’Ordre, de sécurité et de défense de la RDC chargée d’examiner les mêmes faits pour lesquels il est poursuivi.

Par ailleurs, Laplumeinfos.net revient sur l’alerte de Kalev Mutondo, qui alertait sur la présence policière lourdement armée autour de sa résidence à Macampagne.

Joint par le média en ligne, le commissaire provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa ne reconnaît pas avoir envoyé ses éléments encercler la résidence de l'ancien patron de l'Agence Nationale des Renseignements.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner