7sur7.cd : « Mboso veut en finir avec le dossier CENI »

Revue de presse du mercredi 16 mars 2021.

Dans son discours d'ouverture de la session ordinaire de mars à l'Assemblée nationale, lundi 15 mars 2021, Christophe Mboso N'kodia a déclaré que les lois qui ont trait à l’organisation des élections, en l’occurrence la loi électorale et la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale, bénéficieront de la priorité dans leur examen, rapporte 7sur7.cd

« En effet, plus le remplacement des membres de la CENI traine, plus nous accumulons le retard, eu égard au temps qui court. Chacun doit en être conscient et assumer pleinement sa part de responsabilité », affirme Christophe Mboso N'kodia.

Le président de l’Assemblée nationale appelle la société civile à envoyer aussi rapidement leurs représentants à la CENI. Le speaker de la chambre basse du parlement Congolais, a annoncé « qu’au courant de cette session l’accent sera mis dans la réforme au niveau de la gouvernance électorale », complète Laplumeinfos.net

« L’Assemblée nationale est totalement mobilisée pour accélérer l’entérinement de tous les membres, une fois désignés, afin que, jouant notre part de partition, nous parvenions à lever irrémédiablement cet obstacle majeur à la poursuite du processus électoral », a ajouté M. Mboso, cité par Cas-info.ca

Il insiste à ce sujet : « Si la fois passée le consensus n'a pas pu se dégager autour d'un candidat (président de la CENI, Ndlr), nous osons espérer que, cette fois-ci, les chefs de confessions religieuses dépasseront désormais leur ego et parviendront à designer, dans les meilleurs délais, leur délégué à la CENI ». Un extrait à lire sur les colonnes de Forum des As.

L’autre rentrée, c’est au Sénat. Actualité.cd écrit : « Bahati Lukwebo rappelle l’urgence de former le gouvernement »

« En effet, la nécessité de la réalisation du programme du président de la république oblige aux sénateurs qui sont l'émanation des provinces, représentants légitimes des peuples de rappeler au Premier ministre nommé, l'urgence de la constitution d'une équipe gouvernementale afin de se mettre rapidement au travail », a déclaré Modeste Bahati.

Sur le plan politique, le président de l’Assemblée nationale note que l’Union sacrée de la nation a suscité et suscite encore beaucoup d’espoirs et des attentes au sein de nos populations, écrit pour sa part L’Avenir.

Elle est, en fait, un élan de prise de conscience collective qui doit conduire à la réalisation du bien-être de nos compatriotes. Elle est aussi une opportunité de poser le jalon décisif du décollage du pays, pour envisager la véritable croissance économique avec un bon indice de développement humain, le tout avec optimisme, dans la paix et la sécurité, ajoute le quotidien.

En parlant de la formation du gouvernement, Politico.cd pense que Sama Lukonde est entre le marteau et l’enclume. Il subit la pression et la tension.

Le portail fait remarquer que trente jours après sa nomination au poste de Premier ministre, les consultations devant aboutir à la publication de son Gouvernement piétinent. Ces travaux de consultation initiés dès son entrée en fonction mi-février dernier s’apparentent désormais aux 12 travaux d’Hercule.

Dans son allocution, à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire du Sénat, le président de cette chambre haute Modeste Bahati Lukwebo a souligné la nécessité pour les autorités de tout mettre en œuvre afin de vaincre la pandémie de coronavirus qui ravage le monde, fait savoir Actu30.cd

À cet effet, il a particulièrement invité le gouvernement congolais « à intensifier les recherches afin d’identifier le meilleur vaccin contre la Covid-19 ».

Le sport intéresse aussi les journaux et sites Internet de la RDC. Alors qu’il a déjà rendu public sa liste des 31 joueurs sélectionnés et 9 réserves pour les deux matchs des 5e et 6e journées des éliminatoires de la CAN 2021, le sélectionneur national de la RDC, Christian N’sengi Biembe, devrait faire sans Dieu Merci Mbokani, Meschack Elia et Timothy Fayulu, renseigne Congoprofond.net

Ces derniers ne prendront donc pas part à ces deux derniers matchs. Sur ce, le sélectionneur a puisé dans sa liste de réserves pour remplacer les deux premiers noms cités. Joël Beya et Dark Kabangu quittent donc le lot des réserves pour celui des sélectionnés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner