Mai-Ndombe : le bureau de l’administratrice de l’hôpital de Mushi scellé par la société civile

Le bureau de l’Administratrice gestionnaire (AG) chargée des recouvrements de l’hôpital général de Mushi est scellé depuis cinq jours par les membres de la société civile locale. Selon cette structure citoyenne, l’AG incriminée serait à la base des décisions de limogeage des plusieurs médecins directeurs affectés à cet établissement médical public. Ils sollicitent son départ afin que règne la paix au sein de cet hôpital.

Le scellage du bureau de ladite AG a été intervenu en présence de quelques membres du comité de sécurité, de l’administrateur du territoire et des autres hauts cadres locaux.

D’après le porte-parole de la société civile de Mushi dans la province de Mai-Ndombe, Kisita Enoka l’AG Asenda Inde est considérée comme meneuse de troubles au sein de l’hôpital général de référence de Mushi.  Depuis son affectation au sein de cet établissement médical public, indique-t-elle, au total quatre médecins directeurs ont été chassés par la population à la suite des plaintes et des rapports venant de cette femme.

Pour sa part, l’AG Asenda Inde rejette en bloc toutes ces allégations qu’elle qualifie d’un « conflit machiavélique. » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner