Agence congolaise de presse : « Décès d’Honoré Ngbanda au Maroc »

Revue de presse du lundi 22 mars 2021

Honoré Ngbanda Nzambo ko Atumba, ancien conseiller spécial du Maréchal Mobutu Sese Seko, est décédé le dimanche 21 mars matin au Maroc, rapporte l’Agence congolaise de presse.

Depuis la chute du régime Mobutu en mai 1997, l’intéressé s’était réfugié en France, mais effectuait souvent des visites en Belgique, au Maroc et dans plusieurs pays, rappelle l’agence.

Le responsable de l'APARECO est mort, terrassé par un cancer, renseigne Mediacongo.net.

Né un certain 5 mai 1946, Honoré Ngbanda qui vivait en Europe depuis la chute du régime du président Mobutu en mai 1997, devait fêter ses 75 ans dans deux mois, ajoute le site web.

Honoré N’Gbanda fait partie des hommes de confiance de l’ancien Président zaïrois Mobutu, rappelle Politico.cd.

L’opinion se souviendra qu’en 1982, il a effectué une mission diplomatique afin de rétablir les relations entre le Zaïre et l’Israël et ce, quelques années après la décision prise par le Président Mobutu du haut de la tribune des Nations Unies, laquelle avait conduit à la fermeture de l’ambassade du Zaïre en Israël en 1973. Ainsi, Honoré N’Gbanda en sera nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Zaïre en Israël, note le site web.

Conseiller de Joseph Mobutu, écrit Actualite.cd, il a joué un rôle de premier plan dans les négociations avec les parrains de Laurent-Désiré Kabila à l’entrée de l’AFDL. 

Depuis l’étranger, à la tête de l’Alliance des patriotes pour la refondation du Congo (APARECO), il a mené une opposition aux différents régimes qui se sont succédé à la tête du pays depuis le départ de son mentor Joseph Mobutu, commente le portail. 

« Massacres d’étudiants en 1990 et des chrétiens en 1992, les deux « péchés » commis par Honoré Ngbanda contre ses concitoyens », titre pour sa part Actu7.cd.

L’ancien collaborateur du Maréchal Mobutu en exil depuis la fin du régime de son mentor, explique le site web, est mal aimé par un nombre important de ses concitoyens malgré ses formations et son parcours élogieux aux côtés du Président du Zaïre. Ces derniers lui ont toujours reproché d’être l’auteur des massacres des ex-Zaïrois. Accusations que le « Terminator » a toujours rejetées, conclut le portail.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner