Sortie du général John Numbi de la RDC : Justicia Asbl s’indigne de la passivité des services de sécurité

L’ONG de défense des droits de l’homme Justicia ASBL s’indigne de la porosité des frontières de la République démocratique du Congo (RDC), et dénonce aussi la passivité des services de sécurité qui ont laissé passer le général John Numbi qui se trouverait dans un pays de l’Afrique Australe.

« Justicia ASBL a été informée de la sortie du pays du général John Numbi vers un pays d’Afrique Australe. Nous dénonçons le fait que nos services de sécurité et nos frontières soient poreuses. Sinon comment comprendre que le général Numbi, un homme aussi bien connu puisse s’exfiltrer alors que nos services ne sont pas au courant », s’interroge Timothée Mbuya, président de Justicia ASBL.  

Cette Ong condamne par ailleurs, les actes de tortures infligés à un des gardes du corps du général John Numbi lors de la perquisition de sa ferme à Lubumbashi. 

« Nous dénonçons également le fait que son garde du corps soit arrêté arbitrairement et même torturé. Et nous invitons la justice militaire du Haut-Katanga à enquêter sur ces allégations de tortures et à déférer devant elle toutes personnes impliquées dans ces actes de tortures et en même temps nous exigeons la libération immédiate et sans conditions du garde du corps du général », note Timothée Mbuya.   

Il ajoute : 

« Consécutivement à cette sortie, une perquisition a été organisée à la  ferme Beijing appartenant au général John Numbi et un de ses gardes du corps a été arrêté et détenu jusqu’à présent à la 22e région militaire. Selon les informations en notre possession il aurait été victime des actes de tortures et traitement cruel inhumain et dégradant ».  

Le général d’armée John Numbi, ancien inspecteur des FARDC a été remplacé à ce poste. Depuis son éviction, il vivait dans sa ferme à Lubumbashi. 

Depuis quelques semaines, certains policiers affirment avoir participé à l’assassinat de directeur exécutif de l’ONG la Voix de sans voix Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana. John Numbi, inspecteur général de la police au moment des faits et avec qui Chebeya avait rendez-vous, a été invité au tribunal comme témoin.  

Depuis les révélations de ces policiers, plusieurs ONG de défenses de droits de l’homme appelaient à l’arrestation du général John Numbi, considéré par elles comme celui qui a planifié cet assassinat. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner