Affaire Chebeya : des ONG et mouvements citoyens exigent « l’arrestation immédiate » de John Numbi et « Djadjidja »

Les organisations des droits de l’homme exigent « l’arrestation immédiate » des généraux John Numbi, et Zelda Katanga alias Djadjidja. Dans une conférence de presse organisée mercredi 10 février à Kinshasa, elles demandent aussi la sécurisation de leurs concessions ainsi que celle des témoins.

« Les ONGDH et les mouvements citoyens rappellent aux autorités congolaises en général, et au Président de la République en particulier, qu’aucun véritable Etat de droit ne peut être bâti sur fond de l’impunité des auteurs des crimes avérés, connus et maintes fois cités par des témoins oculaires », a déclaré Rostin Manketa, directeur exécutif de la voix des sans voix (VSV).

Ces ONG et les mouvements citoyens exigent aussi la réouverture du procès Chebeya et de Fidèle Bazana.

Radio France internationale (RFI) diffuse depuis mardi 9 février les témoignages des policiers congolais, Hergil Ilunga et Alain Tayeye, après une enquête menée par sa journaliste Sonia Rolley. Ces deux témoins accusent le général John Numbi, d'être le principal commanditaire de cet assassinat.

« Les témoignages des deux policiers prouvent une fois à la face du monde que l’assassinat des défenseurs des droits humains est bel et bien un crime d’Etat ciblé et planifié, qui ne doit jamais demeurer impuni », a ajouté Rostin Manketa.

C'est le 2 juin 2010 que Chebeya est retrouvé mort dans sa voiture vers Mitendi, dans la commune de Mont-Ngafula, et son chauffeur Fidèle Bazana est porté disparu, après avoir répondu à un rendez-vous la veille avec l'ancien inspecteur général de la police, John Numbi.

« Cela fera bientôt 11 ans que les ONG des droits de l’homme et les mouvements citoyens attendent, avec regret, la vraie justice pour Floribert Chebeya et Fidèle Bazana », rappelle M. Manketa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner