RDC : les réformes électorales et la sécurité au menu des échanges entre Modeste Bahati et François Pujolas

Le Président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo et l’ambassadeur de la France en RDC, François Pujolas, ont échangé mardi 23 mars au Sénat. Au menu de leur entretien : la coopération bilatérale entre Kinshasa et Paris, les réformes électorales la paix, la sécurité ainsi que le climat des affaires.

« Les discussions ont porté sur comment le Sénat allait travailler sur les priorités qui ont été dégagées par le Président [Félix Tshisekedi]. J’ai rappelé ce que la France avait déjà engagé dans le cadre de son partenariat renforcé avec la RDC. Nous avons parlé de la sécurité dans l’Est, la France a soutenu la création de l’école de guerre qui a été inaugurée par le Président de la RDC, cette année », a rappelé François Pujolas.

En matière du développement économique et social, le diplomate français rappelle que Modeste Bahati a dit qu’il fallait travailler davantage pour attirer les investissements étrangers et améliorer le climat des affaires, afin de diversifier l’économie congolaise.

« Nous souhaitons accompagner là aussi dans ce domaine, les efforts qui seront [fournis] », a indiqué M. Pujolas.

Concernant la gouvernance, l’ambassadeur de la France en RDC a circonscrit ce terme dans la facette politique et démocratique, ainsi que la gouvernance de la chose publique de l’Etat.

« C’est notamment dans le cadre de la préparation des prochaines élections, dont nous avons discuté. Et il y a aussi la gouvernance de la chose publique, plus large, de l’Etat. Et la France est à côté de la RDC depuis très longtemps, pour moderniser l’administration, avec notamment le soutien à l’école nationale d’administration, avec le soutien à la bonne gestion des Finances publiques, où nous avons commencé l’interconnexion des régies des recettes », a poursuivi François Pujolas.

Il a ajouté que lors de son échange avec Modeste Bahati, ils ont aussi parlé de la péréquation et de la décentralisation, « pour permettre à l’ensemble des provinces de la RDC de se développer, et la France a une certaine expérience et travaille avec le gouvernement de la RDC. »

Par ailleurs, la Tunisie souhaite renforcer la coopération avec la RDC notamment dans le cadre de la diplomatie parlementaire. Ce vœu a été exprimé le même mardi 23 mars, lors de l’audience que Modeste Bahati a accordée à M. Othman Jerandi, ministre des Affaires Etrangères et de la Tunisie.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner