RDC : toujours pas de plénière à l’Assemblée nationale

Plus d'une semaine après l'ouverture de la session ordinaire à l'Assemblée nationale, il n’y a toujours pas de calendrier, ni des plénières. Des sources à la chambre basse du Parlement expliquent que cela est dû, entre autres, au deuil qui a frappé cette institution. Il y a aussi la requalification de la majorité qui a touché les fondements du système politique.  

Certains groupes parlementaires ont été touchés. Ce qui risque d'avoir un impact sur la gestion notamment des commissions permanentes. 13 de 16 groupes parlementaires que compte l'Assemblée nationale, se réclament être de l'Union sacrée de la nation. 

​ -Comment analysez-vous cette situation ? 

Invités

-Iracan Gratien de Saint-Nicolas, député national élu de la ville de Bunia, au sein du regroupement politique mouvement social MS, membre de l'Union sacrée de la Nation 

-André Tambwe Katalbwe, député national et cadre du PPRD, parti membre du Front Commun pour le Congo (FCC)  

-Professeur Chober Agenonga, professeur à l'université de Kisangani.  Spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de géopolitique et de sociologie militaire.  

/sites/default/files/2021-03/250321-p-f-dialogueentrecongolais-00_pad.mp3site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner