Tanganyika : 800 enfants identifiés dans 4 sites minier de Manono

L’Association de lutte contre les violences d’enfants (ALVES) a identifié huit cents enfants entre décembre 2020 et janvier 2021, dans quatre sites miniers de Manono, dans la province du Tanganyika. Cette présence des enfants dans les sites miniers affecte aussi le centre de la ville de Manono, indique cette ONG, dans les résultats de son enquête parvenue jeudi 1er avril à Radio Okapi. 

L’enquête de l’ONG locale ALVES a été menée dans quatre sites miniers de Manono : 

  • Lubule 
  • Djibende 
  • Dragon 
  • Ngobo. 

Hilaire Mwamba, président de ALVES fait observer que la présence des enfants dans les carrières d’extraction artisanale de la cassitérite reste inquiétante dans la zone. 

Selon cette enquête, l’arrêt momentané des activités scolaires et la pauvreté qui affecté la majorité de la population justifie le retour massif des enfants dans les sites miniers, explique l’administrateur du territoire de Manono, Pierre Mukamba Kaseya. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner