Cholera : vaccination sur fond des résistances au Haut-Katanga

La campagne de vaccination contre le choléra, organisée dans certaines zones de santé de la province du Haut-Katanga, s’est clôturée vendredi 2 avril. Dans certains quartiers, les vaccinateurs ont vu certaines personnes opposer de la résistance s’imaginant qu’il s’agissait du vaccin contre le Coronavirus. A d’autres endroits, les vaccinateurs ont même été molestés.

Commencée le 29 mars dernier, cette campagne concernait 14 de 27 zones de santé de la province du Haut-Katanga préalablement sélectionnées à cause de la résurgence des cas de choléra. Elle concernait les enfants âgés d'un an et plus ainsi que les adultes tout âge confondu. 

Au cours de cette campagne de porte-à-porte, il était question d'administrer une goutte du vaccin par la voie orale. Le ministre provincial de la santé, qui en avait donné le go au quartier Kasapa, s'était lui-même fait vacciner pour apaiser les inquiétudes et les craintes de certains parents.

Cette campagne était accompagnée de messages de sensibilisation pour que la population ciblée comprenne le bien fondé de se faire vacciner.

 « J’ai vu que les médecins eux-mêmes ont pris le vaccin alors j’ai été convaincue moi aussi de me faire vacciner », a témoigné une femme du quartier Kalubwe dans la commune de Lubumbashi, qui a été convaincue de se faire vacciner.

Cependant d’autres personnes ont catégoriquement refusé le vaccin. Cette mère de famille la trentaine révolue en fait partie. Voici les raisons qu’elle avance :

« Bien avant, ils nous parlaient du vaccin contre le Coronavirus. Voyant que la population était contre, voilà qu’ils changent en apportant un supposé vaccin contre le choléra. Non ! J’ai refusé de me faire vacciner, car j’ai peur ».

A Kasumbalesa, certains vaccinateurs ont été molestés notamment au quartier Musumali. Ils étaient accusés de vouloir administrer le vaccin contre la COVID-19.

Reste à savoir si une campagne de rattrapage sera organisée pour atteindre aussi tous ceux qui avaient opposé de la résistance afin qu’ils se fassent aussi vacciner et qu’ils se mettent à l’abri de toute contamination.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner