Beni : la société civile demande au gouvernement à mettre fin à l’insécurité dans l’Est de la RDC


La société civile des territoires de Beni et Lubero demande au gouvernement et à ses partenaires de mettre fin à la situation préoccupante que la population vit dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Selon un membre de cette structure citoyenne, lors de la rencontre de jeudi 8 avril, dite « d’urgence », plusieurs recommandations ont été faites au gouvernement en rapport avec la persistance de l’insécurité provoquant ainsi des manifestations populaires dans les trois grandes villes de la province.  

« La société civile recommande au Parlement de la République démocratique du Congo d’être attentif aux cris de la population, d’évaluer les actions de la MONUSCO et de confronter son mandat à la réalité du terrain conformément à l’article 214 de la constitution », a affirmé Georges Muhindo Katsongo, membre de la société civile de Beni et Lubero. 

Il invite les manifestants à s’abstenir des actes de violence et à éviter des actes d’auto-flagellation : 

« Aux manifestants, de s’abstenir des actes de violence et d’éviter des actes d’auto-flagellation en victimisant davantage la communauté vulnérable et innocente. A toute la population de maintenir cette pression, mais de l’orienter vers la cible réelle, c’est-à-dire, les institutions de la RDC qui sont les seules à maintenir la MONUSCO au pays. » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner