Manifestations contre l’insécurité à Butembo : 8e jour de paralysie dans la ville


Les manifestations contre l’insécurité se sont poursuivies ce lundi 12 avril à Butembo.

Tôt ce matin, des manifestants qui sont à leur 8e jour, ont placé de gros arbres à certains endroits de la ville, notamment à Kaliva dans la commune de Mususa à l’entrée sud-ouest de la ville. Ces barricades ont coupé le trafic sur l’axe Butembo-Lubero. Le commandant de la police et ses éléments sont descendus sur les lieux pour dégager la route.  

D’autres manifestants sont allés plus loin jusqu’à creuser des tranchées à Mondo dans la commune Kimemi.

Le commissaire supérieur Polongoma réitère son appel aux manifestants à ne pas exagérer au risque de subir la rigueur de la loi.

Au centre commercial, toutes les activités socioéconomiques sont restées paralysées.
Le trafic est resté timide et les écoles n’ont pas ouvert. Ce, malgré les multiples appels du maire de la ville à la population de vaquer à leurs occupations.

Les associations et mouvements citoyens ayant décrété ces dix journées villes mortes ont autorisé seulement les officines pharmaceutiques d’ouvrir à partir de 15h30 (13h30 TU) et cela jusqu’au 15 avril.

Les forces de l’ordre sont déployées dans plusieurs endroits stratégiques de la ville. Cette paralysie des activités est aussi signalée ce lundi dans certaines agglomérations du territoire de Lubero, notamment à Mangurejipa, Kanyabayonga et à Kirumba au sud du territoire. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner