Goma : la situation dégénère dans les quartiers Majengo et Buhene

La situation a subitement dégénéré en début après-midi de ce mardi 13 avril dans les quartiers Majengo et Buhene, théâtres des manifestations violentes, lundi, dans la ville de Goma. Cette situation intervient après la reprise timide du trafic et d’activités économiques observée depuis ce matin. Les sources anonymes proches des forces de sécurité avancent un bilan provisoire de six morts parmi les assaillants sans préciser leur appartenance.

La situation, qui revenait progressivement à la normale avec la reprise timide du trafic et d’activités économiques, s’est brusquement estompée avec le crépitement des balles dans les quartiers de Buhene et Majengo.

Selon des sources locales, ces manifestations ont pris aussi une connotation ethnico-tribale, impliquant les communautés vivant dans ces deux entités. Les sources anonymes de la police locale confirment en effet la présence des combattants Mai-Mai, venus de la région de Kibumba dans le territoire de Nyiragongo pour soutenir leurs frères ; alors que les combattants Nyatura se rallient à leurs frères hutus présumés.

Ces sources affirment qu’une arme d’un élément de la police militaire a été emportée par ces assaillants pendant un échange de tirs avec la police militaire.

Les habitants, qui regagnaient progressivement leurs habitations, ont de nouveau retourné dans les quartiers où ils avaient trouvé refuge après les manifestations de lundi.

Différentes sources contactées dans cette partie de la ville avancent un bilan provisoire de six assaillants tués pendant ces clashes avec les forces de sécurité.

Des manifestations sont organisées depuis quelques dans des villes de l’Est du pays pour dénoncer la persistance des massacres des civils dans cette partie de la RDC. Les manifestants exigent le départ des organisations humanitaires et de la MONUSCO.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner