RDC : controverse autour de l’élection de Dieudonné Kaluba comme président de la Cour constitutionnelle

 

Dieudonné Kaluba a été élu mardi 20 avril, président de la Cour constitutionnelle de la RDC par les juges de cette juridiction en remplacement de Benoît Lwamba qui a démissionné de ce poste il y a neuf mois.  

Cependant, de nombreuses voix dont celle du professeur André Mbata, considèrent illégale cette élection du nouveau président de la Cour constitutionnelle alors que la période du tirage au sort prévu par la constitution et le règlement de cette Cour approche. 

Selon ces critiques, vu que le délai de 6 mois pour remplacer un président de la Cour constitutionnelle après la démission de Benoît Lwamba est dépassé, les juges qui ont organisé l'élection mardi devaient attendre le tirage au sort prévu par le parlement. 

-Quelle analyse faites-vous de l'élection du nouveau président de la Cour constitutionnelle et la critique sur la légalité de cette action ?

Invités

Professeur Jean-Claude Tshilumbayi, député provincial et cadre du parti politique UDPS, parti membre de l’Union sacrée de la nation. 

André Tambwe Katambwe, député national et cadre du PPRD, parti membre du Front commun pour le Congo (FCC).

Me Willy Wenga, Analyste. Il est Avocat près le Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

 

/sites/default/files/2021-04/22042021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner